Brûleur à paraffine

Tutorial de avatarParafin | Catégories : Énergie

Energie Puissante Capture d e cran 2018-04-11 a 05.39.28.png

Exploiter immédiatement l'énergie puissante de la paraffine pour tous les usages (lumière, feu, cuisine, chauffage).

Difficulté
Très facile
Durée
5 minute(s)
Coût
0,1 EUR (€)
Licence : CERN Open Hardware Licence v1.2

Introduction

La paraffine qui constitue les bougies standards est une énergie dont la puissance est équivalente à celle de tous les hydrocarbures traditionnelles. Sa puissance calorifique est 3 fois supérieure à celle du bois ou du charbon.

La paraffine un produit abondant, bon marché, stable, non toxique (on peut la manger), qui se conserve indéfiniment et qui ne présente pas de danger particulier.

Ce matériau formidable est malheureusement utilisé pour faire des bougies dont la puissance (flamme) est très faible. Alors que celle-ci peut immédiatement servir pour tous les usages énergétiques de base (lumière, chauffage, cuisine, cooking, allume feu), en urgence/ponctuellement ou bien day to day.

Ce qu'il faut comprendre

1. une bougie est un réacteur à combustion, auto-alimenté par la combustion de la paraffine d'une bougie.

2. l'importance de sa flamme engendrée dépend de l'alimentation de ce réacteur : plus il est alimenté, plus la flamme est importante.

3. le verrou de l'alimentation de ce réacteur est constituée par la mèche, qui l'alimente en paraffine.

4. depuis toujours, toutes les mèches utilisées avec la paraffine ont cette caractéristique: elles contiennent 87% de cellulose et 13% de composants divers.

5. ce sont ces 13% de composants divers (alcalins, fibres) qui freinent l'arrivée de paraffine vers la flamme et donc son importance (et par conséquent l'usage qu'on peut faire ou non de la paraffine dans tous les usages énergétiques).

6. en utilisant des mèches et des brûleurs constitués de cellulose pure, on fait sauter le verrou du réacteur à combustion d'une flamme,

7. la cellulose pure est un produit banal, bon marché, abondant : on la trouve sous cette forme dans tous les papiers toilettes et les essuies-tout (copain, etc.) qui sont fait à 100% de cellulose pure.

8. en constituant des mêches et des bruleurs à paraffine en cellulose pure, on peut exploiter immédiatement et sans difficulté la puissance énergétique de la paraffine.

9. il suffit pour cela de conformer de la cellulose sous forme qui convient à l'usage visé (lumière, chauffage, cuisine, cooking, allume feu) et au bloc de paraffine utilisé.

Celle conformation peut être réalisée simplement avec des moules constitués par des objets standards et de l'eau : une fois conformé, il suffit de laisser sécher la cellulose conformée, de l'imbibée de paraffine, laisser sécher, et le nouveau brûleur/mèche est prêt (il suffit de l'associer à un bloc adapté de paraffine qu'il va consumer).

10. l'importance de la flamme dépend de la géométrie de la mèche ou du brûleur constitué. Plus celui-ci est est important, plus la flamme sera importante.

Notes:

Il n'y pas de magie

Ce procédé optimisant à presque 100% la combustion de la paraffine, la paraffine ainsi brulée se consomme bien plus rapidement. Ainsi, là où une bougie de table standard de 11 gramme produit une toute petite flamme pendant 4 heures, la même bougie équipée d'un brûleur / mèche parafin en pure cellulose va produire une flamme très intense pendant 20-30 minutes, selon sa conformation.

Géométrie du brûleur

Elle dépend de l'usage visé : lumière, chauffage, cuisine, cooking, allume feu.

Pour un allume feu très performant, supérieur à tout ce qui existe, il suffit de plonger une feuille d'essuie-tout dans un bain de paraffine, laisser sécher, et puis découper (ciseaux, cutter, couteau) la feuille en languette de 4 cm x 6 cm : on obtient ainsi un allume feu très puissant, pesant moins de 1 gramme (contre 12 en moyenne dans le commerce), produisant une flamme beaucoup plus intense, pendant une durée équivalente (6-8 minutes).

Pour un usage cooking, le mieux est de réaliser un brûleur/mèche sous une forme cylindrique (un anneau) en se servant de deux tubes de diamètres insérés l'un dans l'autre (on remplit l'espace libre de cellulose mouillée ; on laisse sécher ; on démoule ; on baigne de paraffine et c'est prêt à l'usage). Ses dimensions peuvent être ar exemple de 5 cm de diamètre, 3 cm de haut, 0,5 cm d'épaisseur (parroie).

De manière générale,

- plus la flamme recherchée est importante, plus l'épaisseur / la densité du brûleur/de la mèche doit être renforcé(e) afin qu'il supporte l'intensité de la chaleur produite.

- il n'est pas nécessaire que le bruleur soit très dense en cellulose : plus on fabrique des brûleurs/mèches denses, plus on ralentit la progression de la paraffine vers la flamme.

- un brûleur ajouré (coeur vide) est plus efficace qu'un brûleur plein,

- on peut renforcer l'efficacité du brûleur en ajoutant des trous d'oxygénation à sa base : cela engendre un appel d'air qui favorise et développe la combustion,

- on peut adjoindre à ce procédé bruleur/mèche cellulose paraffinée + bloc de paraffine tous les dispositifs nécessaires / utiles selon usage visé (lumière, cuisson, chauffage) : protection, grille, verre, etc, pour maximiser l'utilisation de l'énergie engendrée ainsi.

- dans les visuels : différents exemples de bruleur parafin (formes variées) selon usages.

Video d'introduction

Matériaux

  1. Paraffine
  2. Cellulose pure (papier toilette, essuis tout, etc.)
  3. Eau (de préférence, c'est plus facile pour conformer la cellulose; cf. outils).

Outils

  1. Moules pour conformer la cellulose mouillée préalablement. Moules qu'on peut obtenir avec tous les objets banals existants (bouchons, etc.)
  2. Couteau, cutter, ciseau,

Étape 1 - Fabrication

  1. prendre de la cellulose pure (papier toilette, essuie tout)
  2. la conformer selon le type et l'intensité recherchée dans un moule, et selon le bloc de paraffine à bruler (pas de bloc si c'est un simple allume feu).
  3. la mouiller pour cela
  4. laisser sécher
  5. imbiber de paraffine fondue ; puis laisser sécher
  6. associer à un bloc de paraffine



Dernière modification 13/04/2018 par user:Low-tech Lab.