Mur en paille solide et facile

Tutorial de avatarAPPROCHE-Paille | Catégories : Habitat

Brouillon (Mur en paille solide et facile) La technique du GREB.jpg

Introduction

Ce tutoriel est n'est qu'une introduction à la technique du GREB, tirée du livre "Construire sa maison en paille avec la technique du GREB".

La réalité de l’utilisation de la paille dans la construction est bien loin de l’image des trois petits cochons. Pour preuve, vous pouvez toujours visiter à Montargis la maison Feuillette entièrement isolée en paille et construite en 1920 ! Dans ce tutoriel, nous vous présentons une technique de construction de murs adaptée à l’autoconstruction low-tech (tous les matériaux sont manuportables et très peu d'équipement est nécessaire).

Cette technique appelée GREB du nom de ses concepteurs canadiens (Groupe de Recherches Ecologiques de la Baie) est arrivée en France dans les années 2000 et a été développée par l’association française APPROCHE-Paille. Vous trouverez en bas de cette page le lien vers des documents complémentaires à ce tutoriel.

Matériaux

Particularité de cette technique de construction : une seule section de bois est utilisée pour l'ensemble de la structure. Coût des matériaux pour 1 m² de mur : 35 €.

  • Bois de classe III par exemple du douglas (une seule section pour toute l’ossature : 40x100 mm)
  • Paille (bottes 37x47xLongueur, densité entre 80 et 120 kg/m3)
  • Sciure de bois blanc (non tanique)
  • Sable
  • Chaux
  • Ciment
  • Vis à bois (5x80 mm et 5x40 mm)
  • Goujons d’ancrage
  • Clous galvanisés (27x60 mm)
  • Feuillard métallique perforé (15 à 20 mm de large)
  • Planches de coffrage

En plus de cette liste, nous avons créé un fichier Excel gratuit qui estimera les quantités et les coûts en matériaux nécessaires à votre projet : https://paille.pro/owncloud/index.php/s/jqW5XKIAFPYKu8f

Outils

  • Équipements de sécurité (casque, chaussure de sécurité, masques, bouchons d’oreille, gants…)
  • Niveau à bulle 50 cm
  • Règle de maçon 4 m
  • Fil à plomb
  • Équerre
  • Marteaux
  • Visseuse sur batterie avec embouts
  • Scie à onglets électrique (pendulaire ou radiale)
  • Scie circulaire
  • Perforateur
  • Cordeau-traceur
  • Tronçonneuse
  • Escabeaux
  • 12 seaux de récupération de 10 à 15 litres (restauration collective…)
  • Bétonnière
  • Massettes ou maillets
  • Truelle
  • Taloches
  • Aiguille de 50 cm pour reformer les ballots
  • Agrafeuses
  • Cisaille à tôle
  • Pelle
  • Déversoir à mortier
  • Plaques de plastique épaisses (5 mm) type panneaux d’affichage chantier

Étape 1 - FONDATIONS ET SOUBASSEMENTS

Il est possible de construire sur n’importe quel type de fondation : classiques ou à la chaux, cyclopéennes, briques, parpaings…

Précautions :

  • surélever l’ossature du sol naturel pour protéger les murs du rejaillissement de l’eau de pluie,
  • prévoir des soubassements au moins aussi larges que l’épaisseur du mur (paille + 8 cm),
  • prévoir une barrière physique contre les remontées d’humidité par capillarité,
  • prévoir une isolation du sol.


Étape 2 - OSSATURE : Description

L’ossature légère en bois est composée de deux parties nommées ossature intérieure et ossature extérieure. Elles sont espacées de la largeur d’un ballot de paille (+ 5 mm pour faciliter l’insertion des ballots).

L’écart entre deux poteaux consécutifs d’une même ossature est de 60 cm maximum afin de maintenir le ballot et d’éviter que les coffrages fléchissent.



Étape 3 - OSSATURE : Ancrage de la lisse basse



Étape 4 - OSSATURE : Pause des poteaux


Étape 5 - OSSATURE : Colonne d'appui


Étape 6 - OSSATURE : Mise en place des lisses hautes



Étape 7 - OSSATURE : Linteaux et appuis de fenêtre


Étape 8 - RESEAUX


Étape 9 - COULAGE

Étape 10 - EXEMPLE DE BATIMENTS



Dernière modification 30/07/2018 par user:149.202.189.238. Published