[NOMADE DES MERS] Culture de champignon low-tech

Carnet de bord

Date de publication : 16 décembre 2020
Auteurs : Corentin de Chatelperron, Caroline Pultz et Guénolé Conrad
Localisation : Mexique

Au cœur des montagnes isolées du Chiapas au Mexique, nous avons rencontré une communauté qui transforme des déchets agricoles locaux en pleurotes toute l’année !

Nous avions déjà étudié la culture de champignons au Sri Lanka et en Thaïlande: cette méthode de production écologique, simple et efficace a convaincu des populations du monde entier. Nous avons découvert que le champignon apporte beaucoup plus que de la nourriture à ces communautés…

2020-10-01_mexique_agrocetas_mushrooms-coco-itw-femmes-low-tech-lab
© Low-tech Lab

Notre découverte de la communauté champignons commence chez un groupe de femmes fraîchement initié à la culture de pleurotes.

À la recherche d’un aliment facile à produire à bord du Nomade des Mers

Elles nous expliquent le principe. On met du mycélium (la partie souterraine du champignon) dans des sacs remplis de déchets agricoles locaux comme un mélange d’épis de maïs ou de cosses d’haricots.
Pendant plusieurs semaines d’incubation, le mycélium se nourrit de la cellulose et grandit jusqu’à envahir tous les sacs. Ensuite l’impressionnante phase de fructification peut commencer: les primordias (premier stade de champignons, aussi grands qu’une tête d’épingle) se développent à l’œil nu à une vitesse farembolesque: en seulement 3 jours, nous obtenons de grosses grappes de délicieuses pleurotes!

2020-10-01_mexique_agrocetas_mushrooms-champi-gp-low-tech-lab
Culture de champignon low-tech © Low-tech Lab

Ces femmes ont été formées le temps d’une journée par Proasus, une organisation qui accompagne le développement agricole de ces montagnes.

L’organisation les conseille dans la construction de leurs infrastructures, et fournit le mycélium inséminé en laboratoire. Les femmes peuvent ensuite vendre leur production localement ou bien la revendre à des grossistes. Le substrat restant après la récolte retourne à la terre sous forme de compost.

2020-10-01_mexique_agrocetas_mushrooms-homme-explique-groupe-low-tech-lab

Un peu plus loin dans le village d’Atama, nous rencontrons Antonio. Il nous raconte comment lui et les membres de sa famille ont commencé l’aventure il y a 3 ans. Partant de rien, Antonio et sa famille produisent maintenant des centaines de kilos de pleurotes chaque année dans leurs 2 grandes serres.

2020-10-01_mexique_agrocetas_mushrooms-coco-itw-mario-low-tech-lab
© Low-tech Lab

En plus de la simplicité de réplication, la culture de champignons demande très peu d’investissements en matériel et peut pousser abondamment sur une petite surface, ce qui motive de plus en plus de Mexicain.e.s!

Au Mexique, la production rurale de champignons a commencé en 1989 dans l’État de Puebla, dans les montagnes du nord.

Le modèle de diffusion technique a été développé par Martínez-Carrera et Larqué Saavedra, et s’est avéré efficace dans de nombreuses communautés paysannes, autochtones, rurales et même suburbaines à travers le pays. Ce modèle prend en compte la consommation traditionnelle de champignons comestibles, promeut leur culture pour contribuer à la sécurité alimentaire et génère des revenus par leur vente locale.

L’impact social, économique et écologique sur l’agriculture familiale mexicaine a été important en raison d’une demande nationale croissante de champignons. Le modèle s’est avéré durable et, à l’heure actuelle, il y a plus de 6000 petits producteurs de champignons rien que dans le centre du Mexique!

Les innovations low-tech sont souvent intéressantes sur le plan technique mais ne trouvent pas toujours un modèle économique pour les développer. La culture de champignons comestibles devient de plus en plus importante dans le monde, notamment pour leurs propriétés nutritionnelles, mais aussi grâce à une méthode de transmission qui a fait ses preuves. Nous pensons que ce système a vraiment de l’avenir !

Contribuez à l’enrichissement des outils collaboratifs

Depuis plusieurs années, la communauté du Low-tech Lab observe et recense les initiatives low-tech : Évènements, base de données et cartographie, ressources documentaires… tout est là.

Cherchez, trouvez mais surtout, contribuez car ces outils sont ouverts à tous !

Nous soutenir

Faire un don

Le Low-tech Lab est une association loi 1901 d’intérêt général. Vous pouvez soutenir ses actions en faisant un don.

Devenir partenaire

Vous souhaitez soutenir activement le Low-tech Lab et ainsi contribuer au mouvement low-tech ?

Nos partenaires