Ordinateur low-tech

Prototype de avatarGold of Bengal | Categories : Tools

Ordinateur low-tech IMG 0133.JPG

Un modèle d'ordinateur basique mais répondant néanmoins à la plupart de nos besoins quotidiens. Le tout, pour un prix n’excédant pas 30 euros  !

License : Attribution (CC BY)

Introduction

Aujourd'hui nous nous intéressons à un sujet à la frontière entre high et low tech : l'ordinateur ! Cet outil extrêmement utile, devenu incontournable pour la plupart d'entre nous, est souvent très sur-équipé par rapport à l'utilisation que nous en faisons. Cela a évidemment une incidence sur le prix de ces objets, qui exclut une grande partie du monde. Sans parler de l'impact sur l'environnement, notamment à cause de l'extraction des minerais nécessaires à leur construction qui, le plus souvent, sont très peu recyclés en fin de vie.

Nous vous proposons aujourd'hui un modèle d'ordinateur très basique mais répondant néanmoins à la plupart de nos besoins quotidiens :

- Traitement bureautique classique (écriture de document, création de diaporamas, etc )

- Navigation sur internet (réseaux sociaux, envoi de mails, etc)

- Une utilisation multimédia basique (regarder/retoucher faiblement des photos, regarder des films, etc)

Tout cela pour un prix n’excédant pas 30 euros ! Pour cela, nous utiliserons un mini-ordinateur, le Raspberry Pi, dans sa version la plus simple le Raspberry Pi Zero W. Pour les autres composants de l'ordinateur (écran, clavier, souris) nous utiliserons du matériel de récupération.

Qu’il s’agisse d’une école qui souhaite créer une salle informatique, d’un particulier voulant créer une machine pour sa maison, d’un grand parent qui veut découvrir l’informatique ou d’un développeur en herbe qui souhaite se mettre à Linux, les raisons pour créer un PC de bureau avec la Raspberry Pi sont multiples.

Nous allons donc voir ensemble comment vous pouvez créer votre propre PC fixe sous Linux à base de Raspberry Pi !

Materials

  • Raspberry Pi Zero W
  • MicroSD 64GB avec Raspbian gravé dessus (si vous n’avez pas encore préparé votre carte SD, vous pouvez aller faire un tour sur le tutoriel pour Windows, et celui pour Linux).
  • Clavier USB ou sans fil de récupération
  • Souris USB ou sans fil de récupération
  • Un écran avec connexion HDMI de récupération
  • Câble HDMI
  • Adaptateur micro HDMI
  • Adaptateur micro USB

Tools

Step 1 - Optionnel: Préparer sa carte SD (si Raspbian n'est pas déjà gravé dessus)

La Raspberry Pi ne possède pas de disque dur. À la place, la Raspberry Pi utilise une carte SD comme disque dur. Nous allons devoir installer un système d’exploitation dessus, nous choisirons ici Raspbian, une distribution robuste, adaptée à la grande majorité des usages et optimisée pour la Raspberry Pi. Nous vous conseillons de vous orienter vers une carte SD rapide et fiable, les performances de la Raspberry Pi risquant d’être fortement influencées par la qualité de la carte SD choisie.

  • Notez qu’au niveau matériel, vous aurez besoin de pouvoir écrire sur la carte SD, ce qui implique soit un ordinateur avec un port adapté, soit de prendre un lecteur de carte SD externe.

Vous devriez maintenant avoir une archive « .zip » de Raspbian, décompressez là et vous devriez obtenir un fichier « .img ».

Insérez votre carte SD dans le lecteur de votre ordinateur, et une fois celle-ci reconnue, lancez Win32DiskImager et cliquez sur l’icône représentant un dossier à droite du champ « Image File ». (image 1) Cela ouvrira l’explorateur de fichier, allez jusqu’au fichier « .img » obtenu un peu plus tôt en désarchivant le fichier ZIP de Raspbian.

À droite de l’icône en forme de dossier, dans le champ « Device », choisissez le lecteur correspondant à votre carte MicroSD, ne vous trompez surtout pas de lecteur ! (image 2)

Une fois ceci fait, cliquez sur le bouton « Write », vous verrez alors l’écriture de l’image sur votre carte SD progresser.

La carte Raspbian est prête, il ne vous reste plus qu’à l’insérer dans votre Raspberry Pi et à brancher cette dernière.


Step 2 - Premier démarrage avec carte SD préparée - Installer Raspbian

Armé de votre kit Raspberry Pi ZW et du matériel précisé ci-dessus, vous allez pouvoir procéder au premier démarrage et installer Raspbian (vous verrez que l’installation se réalise en fait toute seule).

Dans un premier temps, branchez votre Raspberry à l’écran et au clavier, sans l’alimenter, et branchez dessus la carte SD.

Ceci fait, branchez l’alimentation de la Raspberry. Le premier démarrage peut-être un peu long, car lors de celui-ci, la Raspberry va installer le système Raspbian.

Au cours de ce démarrage (et des suivants), vous verrez de nombreuses lignes de commandes défiler toutes seules. Il s’agit des commandes exécutées par le système afin de bien démarrer. N’en tenez pas compte, attendez simplement que le système ai fini de démarrer.

Par ailleurs, au cours de démarrage, la led rouge devrait rester fixe et la verte clignoter quelques secondes puis s’éteindre. Si ce n’est pas le cas, et si la Raspberry ne semble pas démarrer sur l’écran, même après une trentaine de secondes, cela signifie qu’elle n’arrive pas à démarrer sur la carte. En fait, elle n’arrive pas à trouver le code lui permettant de « booter », et d’installer Raspbian.

Ce problème peut avoir plusieurs causes, mais la source est presque toujours la carte SD.

Si le problème ne vient pas de là, il peut venir d’un mauvais partitionnement de la carte, ou d’une mauvaise copie du système Raspbian. Dans ce cas, vous devrez re-partitionner votre carte, et réinstaller votre système Raspbian.

Une fois le système démarré, il va (peut-être) vous demander de vous identifier. Lors du premier démarrage le login par défaut est « pi », et le password est « raspberry ».

- Avec les systèmes Linux, les password ne sont pas affichés lorsqu’ils sont tapés. Ne vous étonnez donc pas de ne pas voir les traditionnelles petites étoiles lorsque vous allez taper votre mot de passe, et tapez-le normalement, puis validez en appuyant sur « Entrée ».

Si le mot de passe n’est pas bon, cela peut être dû au fait que le clavier est configuré en « QWERTY » et non en « AZERTY » par défaut. Il faudra alors taper « rqspberry » pour le mot de passe.

Voilà, vous avez accès au système, vous venez d’installer Raspbian ! Il ne vous reste donc plus qu’à configurer Raspbian !

L'ensemble de cette étape est extraite du site: https://raspbian-france.fr/installer-raspbian-premier-demarrage-configuration/



Step 3 - Configuration de Raspbian

Si c’est votre premier démarrage, vous devriez vous retrouver devant une interface vous permettant de faire des choix de configuration. Cette interface se présente sous la forme d’un menu navigable au clavier.

Si cette interface n’apparaît pas au démarrage, vous pouvez l’obtenir en lançant le terminal et en utilisant la commande

sudo raspi-config

Une fois sur cette interface de configuration, nous allons configurer Raspbian pour que vous soyez dans des conditions optimales lors de vos prochaines utilisations, et que vous puissiez profiter au mieux de votre Raspberry.

  • Un système Raspian sur toute la carte

Dans un premier temps, nous allons nous assurer que le système Raspbian utilise bien toute la carte (attention, cette étape n’est à faire que si vous utilisez seulement une distribution Raspbian sur votre carte SD. Si plusieurs versions cohabitent, comme avec NOOBS par exemple, alors n’exécutez pas cette étape).

Pour cela, vous allez vous positionner sur le premier choix « Expand Filesystem », et cliquer sur « Entrée ». Le menu va disparaître, et des lignes de commandes vont être exécutées. Une fois que le système a fini son travail, il vous affichera de nouveau une fenêtre du même type que le menu précédent, vous informant de la réussite de l’opération.

Validez, et vous êtes renvoyé sur le menu.

  • Passer le clavier en AZERTY

Si vous avez essayé de taper du texte, vous vous en êtes probablement rendu compte, le clavier a un comportement un peu étrange.

En fait, votre clavier est toujours configuré en « QWERTY », et non en « AZERTY », comme c’est la norme pour les claviers français. Nous allons donc régler ce problème.

Pour cela, choisissez de nouveau la quatrième ligne « Internationalisation options ».

Comme précédemment, vous arrivez sur un deuxième menu. Choisissez cette fois la troisième ligne « Change Keyboard Layout » il peut y avoir un certain temps avant l’affichage de la fenêtre (de façon général, l’ensemble des étapes pour le clavier peuvent être un peu longues).

Il faut absolument qu’un clavier soit branché pour pouvoir configurer le clavier !

Sur la nouvelle fenêtre, validez directement sans changer le type de clavier. Sauf cas particuliers, ce devrait être le bon. Une nouvelle autre fenêtre apparaît, choisissez « Autre ». Sur la nouvelle fenêtre, choisissez le clavier « Français », puis la disposition « Par défaut », « Pas de touche « compose » », et enfin « Non ».

  • Passer Raspbian et la Raspberry en français

Pour continuer dans l’internationalisation, nous allons passer tout le système en français.

Pour cela, nous allons modifier ce que l’on nomme les « locales ». Il s’agit d’un réglages définissant un ensemble de textes en plusieurs langues. Vous allez donc vous rendre sur le quatrième choix, « Internationalisation Options », et appuyer sur « Entrée ».

Vous allez cette fois choisir la première ligne, « Change Locale ».

Une fenêtre apparaît (elle peut mettre un petit peu de temps), et vous explique ce que sont les locales.

Vous allez descendre jusqu’à la ligne « en_GB.UTF-8 UTF-8 », et la sélectionner en appuyant sur la touche « Espace ». Un astérisque va alors apparaître entre les crochets précédent le choix (il est possible que la ligne soit déjà sélectionnée dès le départ. Dans ce cas, gardez là sélectionnée, c’est à dire avec un astérisque affiché entre les crochets).

Vous allez de nouveau descendre, cette fois jusqu’à la ligne « fr_FR.UTF-8 UTF-8 », et répéter la même opération que précédemment.

Vous allez maintenant vous déplacer sur le champ « Ok » en bas à gauche de la fenêtre. Pour cela, appuyez sur la touche tabulation (la touche avec les deux flèches). Puis validez.

Une nouvelle fenêtre va apparaître vous demandant de choisir les locales par défaut. Déplacez-vous sur fr_FR.UTF-8, puis utilisez de nouveau la touche tabulation pour aller sur « Ok », et validez.

Le système va de nouveau exécuter des commandes. Ces dernières risquent de prendre un peu de temps. Une fois ces commandes terminées, vous serez de nouveau devant le menu de configuration basique (ce dernier restera probablement en anglais, c’est normal).

La vidéo suivante reprend l'ensemble des étapes décrites ci-dessus: https://www.youtube.com/watch?time_continue=24&v=9QHIS36LxE4


L'ensemble de cette étape est disponible sur le site: https://raspbian-france.fr/installer-raspbian-premier-demarrage-configuration/



Step 4 - Consulter Wikipedia hors ligne.

Nous proposons d'utiliser l'ordinateur Low-tech afin de pouvoir consulter Wikipédia hors ligne.

Pour cela, nous utiliserons le logiciel Kiwix. Ce logiciel libre permet d'avoir toute l'encyclopédie Wikipédia (et bien d'autres contenus!) sous la main, où que vous soyez ! Sur un bateau, au milieu de nulle part ou encore en prison, il permet un accès à l'ensemble de la connaissance humaine. Vous n'avez pas besoin d'accès à Internet, tout est stocké sur votre ordinateur, votre clef USB ou DVD !

Pour cela vous aurez besoin de:

  • Kiwix (le logiciel)
  • Le fichier ZIM avec le contenu de la Wikipédia linguistique spécifique que l'utilisateur souhaite (par ex. français).


Nous présenterons deux options d'installation un peu différentes:

  • Option 1 : Utiliser Kiwix comme Lecteur

Le KIWIX Reader vous permet de consulter hors ligne, sans connexion Internet, des packs de contenu (Wikipédia, TEDx, ....) au format ZIM. Il est disponible pour tous les principaux systèmes d'exploitation (Windows, Mac, GNU/Linux, Android) . Il se présente sous la forme d'une application autonome ou d'un plug-in de navigateur. Installer-le et consulter le contenu de Wikipédia directement sur votre ordinateur Low-tech.


  • Option 2: Utiliser Kiwix comme Hotspot

KIWIX Hotspot vous permet de transformer un mini-ordinateur bon marché comme le Raspberry Pi en un relais pour distribuer du contenu gratuit, sans connexion internet, via un réseau local. Cette solution est particulièrement utile pour les écoles, les bibliothèques, les communautés, les organisations humanitaires, etc. Les utilisateurs finaux n'ont besoin que d'un appareil pouvant détecter le réseau avec un navigateur, ils n'ont pas besoin de télécharger et d'installer quoi que ce soit sur leurs appareils. KIWIX Hotspot fonctionne sous Windows, macOS et Linux.


Step 5 - Option 1 : Utiliser Kiwix comme Lecteur

Nous détaillerons ici l'installons sous le système d'exploitation Windows PC mais toutes les versions sont disponibles [[1]].

  • La première fois que vous ouvrez Kiwix, une fenêtre devrait apparaître pour vous inviter à visiter la bibliothèque. Si ce n'est pas le cas (ou si vous voulez voir ce qui est disponible à tout moment), allez dans Fichier > Parcourir la bibliothèque. Choisissez la langue de votre choix, puis téléchargez le fichier ZIM correspondant.
  • Une fois le fichier ZIM téléchargé, Kiwix devrait vous proposer de l'ouvrir. Si ce n'est pas le cas (ou si vous voulez ouvrir un ancien fichier), cliquez sur "Ma bibliothèque" dans le coin supérieur gauche de la fenêtre de l'application.




Step 6 - Option 2: Utiliser Kiwix comme Hotspot

Pour réaliser cette installation vous aurez besoin de :

- un ordinateur (fonctionnant sous Windows, macOS ou GNU/Linux) avec un lecteur de carte SD.

- une carte microSD (ou SD en fonction du modèle de Raspberry Pi que vous utilisez). Choisissez une de bonne qualité et avec une mémoire adaptée à la taille du contenu que vous souhaitez diffuser. 32GB est un bon début. Pour la version lourde de Wikipédia English, vous aurez besoin de 128GB ou plus.

  • Aller sur https://download.kiwix.org/release/kiwix-hotspot/ et ouvrir le sous-dossier contenant la version la plus récente. Télécharger l'installeur correspondant au système d'exploitation de l'ordinateur que vous utilisez pour préparer la carte SD (Windows 32 ou 64 BIT, macOS ou Linux).
  • Préparer votre carte SD : Pour éviter tout problème veillez à ce que votre carte SD soit bien vide et formatée.
  • Ecran Principal : Après avoir lancer le programme Kiwix Hotspot, vous verrez apparaître l'écran principal (image 1). Les différents paramètres de configuration sont détaillés dans les images 2 et 3.
  • Sélectionner du contenu : Le "content selector" vous permet de choisir les pack de contenu qui seront installer sur votre réseau. Il est possible de choisir sa langue préférer pour afficher seulement les contenus dans la langue sélectionnée (voir image 4)
  • Installation : Une fois vos choix effectués, cliquez sur "Run Installation" sur l'écran principal. La fenêtre "Installer Status" va apparaître (image 5) .
L'installation peut prendre plusieurs heures. Ne pas l'interrompre même si vous avez l'impression que rien ne se passe. Attendez qu'une boite de dialogue vous indique que l'installation est terminée. Faites attention à ce que votre ordinateur ne se mette pas en mode Veille.
  • Une fois l'installation terminée, retirez la carte SD de votre ordinateur.
  • Insérer la carte SD dans votre Raspberry Pi, connecter le à son alimentation et laisser démarrer (cela peut prendre une ou deux minutes)
  • Connecter votre ordinateur, tablette ou smartphone au réseau Wifi local avec le nom que vous avez choisi pendant l'installation.
  • Ouvrez votre navigateur internet et entrer l'adresse suivante dans la barre d'adresse: http://<name>.hotspot où <name> est le "Project Name" que vous avez utilisé pendant l'installation (le même que le réseau Wifi)
  • Vous devriez maintenant voir la page d’accueil de Kiwix Hotspot (voir image 6).

Notes and references

- Installation et configuration de Raspbian : https://raspbian-france.fr/installer-raspbian-premier-demarrage-configuration/

- Créez votre ordinateur de bureau sous Linux pour moins de 200€ avec la Raspberry Pi : https://raspbian-france.fr/ordinateur-bureau-linux-raspberry-pi/

- Installer et utiliser KIWIX sous Windows ou macOS : https://www.kiwix.org/en/documentation/installing-and-using-kiwix-on-windows-or-macos/

- Comment configurer KIWIX Hotspot : https://www.kiwix.org/en/documentation/how-to-set-up-kiwix-hotspot/

Comments

Published