Pourquoi l’alternative low-tech tarde à se généraliser ?

Articles de presse

Date de parution : 31.01.2020
Auteurs.trices : Christelle Gilabert
Média / Organisation : Usbek&Rica
Langue : Français

Gratuit

Alors qu’elle pourrait faire office d’accélérateur de la transition écologique, la low-tech peine à s’imposer comme une alternative crédible et désirable. Si l’enthousiasme est grandissant, l’intérêt reste superficiel et l’action marginale, nous dit Christelle Gilabert, consultante et rédactrice indépendante, qui vient d’achever le Master Climat et Média dispensé par l’Université Paris-Saclay et l’ESJ de Lille. Dans ce cadre, elle a mené un projet de recherche sous la supervision de l’historien Christophe Bonneuil sur la critique de notre rapport à l’innovation technologique face à l’impératif écologique.

Lien vers la ressource arrow-right

Contribuez à l’enrichissement des outils collaboratifs

Depuis plusieurs années, la communauté du Low-tech Lab observe et recense les initiatives low-tech : Évènements, base de données et cartographie, ressources documentaires… tout est là.

Cherchez, trouvez mais surtout, contribuez car ces outils sont ouverts à tous !

Nous soutenir

Faire un don

Le Low-tech Lab est une association loi 1901 d’intérêt général. Vous pouvez soutenir ses actions en faisant un don.

Devenir partenaire

Vous souhaitez soutenir activement le Low-tech Lab et ainsi contribuer au mouvement low-tech ?