A la rencontre des acteurs low-tech près de chez vous #LowTechTour

Date de publication : 16 septembre 2021
Auteur : Julie Mittelmann
Localisation : Concarneau, France

Le Low-tech Tour est un événement estival d’environ une semaine, visant à rassembler jusqu’à une quinzaine de membres lors d’un périple en vélo pour aller rencontrer des acteurs low-tech des environs. Lancée en 2019 par le Low-tech Lab Grenoble, l’idée est de découvrir les organisations/acteurs près de chez soi.

Nous vous partageons les détails du Low-tech Tour Californouaille réalisé par l’équipe du Low-tech Lab sur le territoire de Concarneau et ses alentours, en espérant que cela vous donnera envie de partir à l’aventure.

Jour 1 - Mobilité et fablab

Nous décidons de débuter ce Low-tech Tour en restant à Concarneau : le premier arrêt se fait au C.R.A.D.E (Centre de Recherche sur l’Avenir des Déplacements Écologiques), une association créée en 2010. Cet atelier de réparation de vélos, entièrement indépendant et fonctionnant grâce au travail de bénévoles convaincus et passionnés, repose sur l’envie de transmettre les savoir-faire et de donner de l’autonomie aux individus. Ce sont 1 000 vélos par an qui passent par les lieux ! En plus de pouvoir acheter des vélos réparés par les bénévoles, toute personne est la bienvenue pour apprendre à remettre son vélo sur pied, dans la pédagogie et la sympathie. Après avoir resserré quelques boulons sur notre convoi, nous nous dirigeons vers le Konk Ar Lab, « le fablab de la baie » de Concarneau. Fondé en 2017, cet atelier laboratoire est un espace de fabrication et de partage. De nombreux outils et machines (Imprimante 3D, découpe laser, …) sont disponibles pour les adhérents, permettant à chacun de venir bricoler un projet ou construire et réparer ensemble. Le Konk Ar Lab propose aussi des évènements et un carrefour d’initiatives locales. Anecdote : Nous arrivons au Konk Ar Lab en même temps qu’une étape du Breizh Sun Trip, une course de vélos solaires où une vingtaine de participants fait le tour de Bretagne sur 1000 km. Leurs vélos sont tous plus étonnants les uns que les autres : remorque solaire, vélo au toit recouvert de panneaux solaire, etc ! Peut-être pas très low-tech, mais un imaginaire intéressant que vous aurez peut-être vus sur vos écrans car ils ont pu emprunter les derniers kilomètres de l’étape du Tour de France cycliste cette année.

ia-da7dc51cdb2feffb56bf309ddf4b03ec-px-making_of_-_low-tech_tour_photo_ltl.png
La "Rosalie", vélo 4 places © Low-tech Lab

Jour 2 - Vous avez dit brasserie low-tech ?

Trois visites au programme de ce deuxième jour : deux brasseries artisanales et une association solidaire. Pour commencer, nous allons à la rencontre d’Erwan, qui après un tour des brasseries d’Europe, a fondé sa brasserie artisanale, locale et biologique à Concarneau : la Storlok. Nous découvrons tout le processus de fabrication de la bière, qui est brassée ici selon la technique par infusion. Les échanges autour du retour de la consigne dans le futur, de la revalorisation des déchets, des difficultés liées au conditions sanitaires actuelles et des réflexions en lien avec les difficultés d’approvisionnement en matières premières ont été très instructives ! C’est la tête pleine d’idées que nous allons, pour continuer la lignée des brasseries, découvrir une autre brasserie artisanale et biologique : la Tri Martolod.
Tri Martolod, ce sont 13 associé.e.s - salarié.e.s qui participent à la vente et fabrication de leurs bières. La technique de brassage utilisée est différente : la décoction. Le lieu s’ouvre aussi au public, avec le magasin attenant à la zone de production, qui accueille également un bar, de la restauration et des évènements musicaux tout au long de l’été.
Enfin, nous terminons la journée dans les locaux de Konkern Solidarité. Depuis 2017, cette association propose une aide alimentaire. Cette année, 400 personnes en ont bénéficiée. Les bénévoles constituent l’ensemble du conseil d’administration et les décisions sont prises de manière collégiale. L’auto-financement des frais de Konkern Solidarité (loyer (élevé), charges, …) repose sur les autres activités de l’association : les dons de vêtements, meubles et autres bric-à-brac sont revendus à petit prix dans les locaux. Nous sommes admiratifs du travail fourni et de la volonté des bénévoles.

Jour 3 - art et low-tech

Après une nuit de bivouac, direction Rosporden, pour découvrir Kerminy ! Ce lieu hybride mêle résidences d’artistes et expérimentations agricoles, le tout dans une démarche volontairement low-tech. Sur les 12,5 hectares de la propriété qui compte un manoir, des ruines et une chapelle à ciel ouvert, on retrouve plusieurs associations : Open (l’association liée à l’accueil de résidents artistes dans le manoir), N (à l’origine de la politique du lieu et qui définit l’organisation des nombreuses activités de Kerminy), Cyclo-farm (qui aborde le maraîchage et ses outils de manière expérimentale étudiant également le lien entre corps et outil), ainsi qu’Ecosoma (qui cherche à travers ses activités à questionner les pratiques éco-somatiques). A Kerminy, les artistes se mêlent aux services civiques, aux woofers, aux bénévoles permanents et à la famille qui a donné vie à ce lieu. Point d’orgue de notre visite, le concert au clair de lune d’« Astral Kanevas », une boîte à musique low-tech.

202107_low-tech-tour-californouaille_img_2072-low-tech-lab
La performance de Astral Kanvas à Kerminy © Low-tech Lab

Jour 4 - Les mains dans la terre

Nous quittons le magnifique domaine de Kerminy pour rejoindre La petite ferme de Kercaudan, près de Pont-Aven. Arthur et Aline qui ont fondé cette ferme biologique nous partagent leur quotidien de maraîchers en nous faisant visiter leur habitat, leurs serres, parcourant les rangées de différents légumes. Ils ne manquent pas de projet avec la cidrerie et bientôt, la boulangerie. Le système de vente de leur production passe notamment par les marchés et par une vente en direct basée sur la confiance (récupération de paniers de manière indépendante par les consommateurs). Nous aurions bien volontiers donner de notre temps pour aider au désherbage des carottes (il paraît que c’est ce qu’il a de plus chronophage) mais nous sommes arrivés trop tard et partis trop tôt. A l’avenir, nous prévoirons plus de temps lors de visite chez les producteurs pour « mettre les mains dedans » !

Jour 5 - Bouillon d’idées

Le dernier jour de notre périple nous amène à Névez, aux Vergers de Trévignon. Renaud et Caroline nous accueillent dans leur boutique située près du verger. Outre leur activité de cidrerie en place depuis 2017, les projets ne manquent pas : installation d’un système de phytoépuration, construction d’une micro-brasserie, chantier en terre-paille pour leur bâtiment, ainsi qu’un projet d’une parcelle d’agriculture vivrière autonome collective pour 12 familles. Ca grouille d’idées et d’envie de faire !
Nous passons notre dernière soirée à Atelier Z. Créé il y a 10 ans, cet atelier est un laboratoire d’expérimentations, un lieu convivial pour favoriser les dynamiques locales dans un but de résilience et de partage de connaissances. On papote, bricole, brasse, cuisine, participe à des ateliers techniques, visite, rencontre, assiste à des conférences, partage des réflexions… tout simplement, on passe de bons moments, si possible autour d’une bière locale ou d’une pizza sortie tout juste du four à bois.

Le mot de la fin

Nous remercions toutes les personnes qui nous ont accueillies avec convivialité et confiance chez elles et qui ont pris le temps de nous présenter leurs projets, leurs réussites comme leurs échecs, leurs difficultés et leurs ambitions.
Nous en retirons beaucoup de motivation et un esprit d’équipe boosté pour poursuivre les actions du Low-tech Lab. Nous repartons aussi avec le plaisir d’avoir tissé des liens humains avec les acteurs du territoire que nous habitons. Et bonus, le Low-tech Tour Californouaille a aussi permis à ces acteurs de se rencontrer et d’imaginer des projets ensemble, avec et sans nous !

Contribuez à l’enrichissement des outils collaboratifs

Depuis plusieurs années, la communauté du Low-tech Lab observe et recense les initiatives low-tech : Évènements, base de données et cartographie, ressources documentaires… tout est là.

Cherchez, trouvez mais surtout, contribuez car ces outils sont ouverts à tous !

Nous soutenir

Faire un don

Le Low-tech Lab est une association loi 1901 d’intérêt général. Vous pouvez soutenir ses actions en faisant un don.

Devenir partenaire

Vous souhaitez soutenir activement le Low-tech Lab et ainsi contribuer au mouvement low-tech ?

Nos partenaires