[NOMADE DES MERS] Adiós México, hola Nicaragua : récit de navigation

Carnet de bord

Date de publication : 21 janvier 2021
Auteurs : Corentin de Chatelperron
Localisation : Océan Pacifique

28 décembre 2020. Nous relâchons les amarres du vieux ponton qui a retenu Nomade des Mers des mois dans la baie de Huatulco… pour le malheur de toute la faune qui s’est développée sous la coque, mais pour le bonheur de l’équipage qui commence à s’impatienter d’avancer sur le planisphère. Car ce matin, nous levons les voiles. Direction le Nicaragua !

ndm-crew-0391-low-tech-lab-1
© Sidonie Francès / Low-tech Lab

Une fenêtre météo

La frontière maritime est ouverte et il y a une fenêtre météo de quelques jours pour passer le Tehuantepec, un vent violent qui barre fréquemment la route vers l’Est. Sidonie et Guénolé viennent de repartir en France avec dans leurs bagages les images des tutoriels que nous avons tournés. Caroline et moi allons assurer la traversée seuls.

voile1-1
© Low-tech Lab

Au large, les souvenirs remontent

Nous gagnons le large avec un vent portant. Devant nous de nouvelles découvertes low-tech passionnantes nous attendent en Amérique Centrale. Et derrière nous, une année étrange, faite d’incessantes replanifications, improvisations et rebondissements. Un an passé au Mexique et au Guatemala alors que nous comptions y rester seulement quelques mois ! Nous nous rappelons du chantier de réamenagement du bateau, de l’étude de nombreuses low-tech : la culture de champignons, la permaculture et les réchauds à économie de bois dans les montagnes isolées du Chiapas, la fabrication d’éoliennes dans le centre d’agroécologie de Oaxaca, la cuisine et la déshydratation solaire dans la baie de Huatulco, les machines à pédales, les filets à brouillard et les filtres à eau du Guatemala. Nos estomacs se rappelleront longtemps des tacos, du guacamole et des huevos rancheros !

eolienne-oiseau-1
© Low-tech Lab

Organisation de la vie à bord

Quand on est seulement deux équipiers à bord, il faut assurer des quarts toutes les 2 heures. Il s’agit de surveiller le bateau pour s’assurer que les voiles soient bien réglées et qu’il n y ait pas de risque de collision avec d’autres bateaux. La nuit nous nous croisons, l’un se réveille quand l’autre va se coucher. La journée nous nous occupons du bateau et nous continuons les expériences low-tech. Notre révolution culinaire c’est la découverte que nous pouvons utiliser le moulin à céréales comme extracteur de jus. Ce petit apprentissage décuple les options de repas. Caroline tente des recettes qui se révèlent -parfois- délicieuses. Sa favorite : une gorgée de jus de pomme-betterave-gingembre. De quoi réveiller un mort. Nous déshydratons les fibres extraites pour de futures soupes. Je profite de la navigation pour prendre soin des grillons, de la spiruline et des plantes. De temps à autre des dauphins ou des raies sautent autour du bateau. Depuis quelques jours, un banc de poissons suit la coque tribord. Des followers !

ndm-navigation-nica-047-low-tech-lab-1
© Low-tech Lab

8 janvier 2021. Le vent est faible mais favorable. Nous entrons dans un magnifique bras de mangrove sauvage. Au loin, une chaîne de volcans, dont certains crachent de la fumée. Nous voilà au Nicaragua !
Nomade des Mers est l’un des premiers voiliers à entrer dans le pays depuis le début de la pandémie. La région dans laquelle nous faisons escale est à priori peu touchée par le virus. Les commerces sont ouverts et les habitants libres de circuler. Nous allons profiter de cette escale pour préparer l’année, avant de partir sur les routes découvrir de prometteuses low-tech !

ndm-navigation-nica-044-low-tech-lab-1
© Low-tech Lab
ndm-navigation-nica-0431-low-tech-lab-1
© Low-tech Lab

Contribuez à l’enrichissement des outils collaboratifs

Depuis plusieurs années, la communauté du Low-tech Lab observe et recense les initiatives low-tech : Évènements, base de données et cartographie, ressources documentaires… tout est là.

Cherchez, trouvez mais surtout, contribuez car ces outils sont ouverts à tous !

Nous soutenir

Faire un don

Le Low-tech Lab est une association loi 1901 d’intérêt général. Vous pouvez soutenir ses actions en faisant un don.

Devenir partenaire

Vous souhaitez soutenir activement le Low-tech Lab et ainsi contribuer au mouvement low-tech ?

Nos partenaires