[NOMADE DES MERS] Nomade des Mers au village du zéro déchet

Carnet de bord

Date de publication : 11 juillet, 2019
Auteurs : Guénolé Conrad, Corentin De Chatelperon
Localisation : Kamikatsu, Japon

Vous avez parfois du mal à vous repérer avec 3 poubelles de tri ? Ces habitants en utilisent 45 différentes !

573 kg, c’est la masse moyenne de déchet que chacun de nous produit par an en France. Savez-vous vraiment ce qu’ils deviennent?

  • 42% sont recyclés
  • 32% sont incinérés
  • 26% sont stockés, enterrés ou envoyés dans des pays pauvres…
66630705_2402058373346430_1039670969427296256_n
Poubelles de tri

Notre escale au Japon nous a mené à Kamikatsu, un petit village de 1800 habitants, au milieu des rizières et des montagnes nippones. Sa particularité ? Ce village modèle recycle 80% de ses déchets ! Dès 2003, après avoir investi beaucoup d’argent dans un incinérateur et observé une forte augmentation du taux de dioxine dans l’air, un groupe de citoyens réagit et fonde la Zéro Waste Academy ゼロ・ウェイストアカデミー(NPO法人). En prouvant que recycler est synonyme d’économie, de création d’emplois et de lien social, ce collectif est parvenu à faire s’impliquer ses habitants, commerçants et pouvoirs publics.

Parmis eux, Terumi, fondatrice du Cafe polestar. Pour elle, le tri est nécessaire. Mais il faut surtout éviter la production des déchets à la base, en achetant local et en refusant le non réutilisable. Le zéro-waste est bien plus qu’un ensemble de techniques pour réduire ses déchets, c’est une philosophie de vie ! Pour mieux comprendre, elle nous invite à rencontrer, Nakamuro, un japonais maître dans l’art de la simplicité volontaire, chez lui, retiré au cœur de collines boisées.

Selon ce vrai sage, chacun doit chercher le mode de vie qui lui correspond. Pour lui, le temps est la chose la plus précieuse dont il dispose. Sa technique pour l’apprécier ? Faire les choses lentement. Ainsi, la découpe d’un oignon ou l’allumage du feu ressemble vite à une cérémonie. Et comme tout prend du temps, il ne veut pas posséder trop d’objets. Il serait débordé.

Notre exploration de la philosophie zéro-waste nous a alors naturellement mené dans la région de Tokyo, chez Naoki, l’un des fondateurs du mouvement minimaliste. Un appartement vide mais la tête remplie de convictions : posséder moins d’objets, c’est :

  • Moins d’entretien, donc plus de temps pour sa famille et ses amis.
  • Des économies, donc moins besoin de travailler.
  • Plus de sérénité et de concentration au quotidien
  • Un meilleur impact écologique

Nous, on adhère ! Qu’en pensez-vous?

Merci à GlobeSailor grâce à qui nous avons pu réaliser ces tutos !

66276819_2402058506679750_7408258513274667008_n

Contribuez à l’enrichissement des outils collaboratifs

Depuis plusieurs années, la communauté du Low-tech Lab observe et recense les initiatives low-tech : Évènements, base de données et cartographie, ressources documentaires… tout est là.

Cherchez, trouvez mais surtout, contribuez car ces outils sont ouverts à tous !

Nous soutenir

Faire un don

Le Low-tech Lab est une association loi 1901 d’intérêt général. Vous pouvez soutenir ses actions en faisant un don.

Devenir partenaire

Vous souhaitez soutenir activement le Low-tech Lab et ainsi contribuer au mouvement low-tech ?

Nos partenaires