[PARTENARIAT] La Région Bretagne s’engage pour les low-tech

Press release

Date de publication : 26 janvier 2021
Auteur : Low-tech Lab
Localisation : Concarneau, France

Depuis un an, la Région Bretagne apporte son soutien au Low-tech Lab et s’engage pour les low-tech et leur diffusion sur le territoire breton. La low-tech est une démarche globale et locale : globale, car au-delà de la technologie elle-même, la low-tech est une philosophie, celle de faire mieux avec moins, qui questionne tant la production que la consommation. Mais la low-tech est indissociable de son contexte, des ressources proches disponibles. Elle est donc également profondément ancrée dans une démarche locale, liée à un territoire.

ndm-crew-037-low-tech-lab-2
© Sidonie Frances / Low-tech Lab

Corentin de Chatelperron, président du Low-tech Lab :

« Nous sommes très heureux de voir la Bretagne engager tout son territoire vers les low-tech. Nous sommes convaincus qu’à cette échelle, des changements concrets peuvent avoir lieu et impacter le quotidien des bretons. Notre démarche avec la Région Bretagne est de travailler dans un premier temps à une sensibilisation des acteurs économiques bretons à la low-tech. Au low-tech Lab, nous oeuvrons depuis 2013 à la documentation et la diffusion de ces techniques utiles, accessibles et durables. Grâce à l’implication du Conseil Régional, nous espérons faire de la Bretagne la première région low-tech. »

Cet engagement fort de la Région Bretagne, le président Loïg Chesnais-Girard l’a exprimé dès juillet 2020 dans un dicours à l’ouverture d’une session du Conseil Régional.
Extrait du discours :

« Je veux développer le low tech. Je veux développer le low tech non pas pour entrer dans une mode, mais tout simplement parce que l’innovation ne se résumera pas au high tech énergivore. Je veux le numérique responsable. La Région s’engagera pour obtenir ce label du numérique responsable qui me semble indispensable, dans la période – vous voyez les débats –, car je veux que le numérique soit acceptable, qu’il ne soit pas une énième technologique consumériste et qu’il soit une technologie souveraine européenne. »

Des tutoriels pas-à-pas disponibles pour permettre à chacun de reprendre le contrôle de ses technologies

Le Low-tech Lab, association d’intérêt général, mène des projets d’exploration, et notamment, depuis 2015, un tour du monde à la voile à la recherche des innovations low-tech à bord du Nomade des Mers. Corentin de Chatelperron et son équipage dénichent, testent et documentent des techniques et savoir-faire ingénieux que des populations sous-contraintes ont développé pour répondre à leurs besoins de base (accès à l’eau, électricité, alimentation).

Depuis 2015, plus de 50 low-tech ont été documentées sous la forme de tutoriels et mis à disposition sur une plate-forme open-source accessible depuis lowtechlab.org. Ces tutoriels ont notamment servi de ressources documentaires de solutions proposées aux bretons pour réduire le gaspillage alimentaire dans la campagne de communication « Ecogestes 2020, visons le zéro déchet » menée par le conseil régional.

Des projets sur le territoire

Dénichées aux quatre coins de la planète, les low-tech ont également des champs d’application dans nos régions occidentales, pour répondre à des contraintes écologiques et économiques. A Concarneau, deux ingénieurs du Low-tech Lab, Clément Chabot et Pierre-Alain Lévêque, ont mené une expérimentation de vie dans un habitat low-tech autonome. Leurs apprentissages servent aujourd’hui à démontrer les possibilités d’implantation de low-tech dans l’habitat, individuel et collectif - ainsi que plus largement, dans les bâtiments.
Conscient que l’implémentation des low-tech passera aussi via une professionnalisation des acteurs, le Low-tech Lab - sous la houlette de Quentin Mateus - entame un cycle d’enquêtes pour aller à la rencontre des organisations / entreprises qui se sont créées autour de la low-tech afin de documenter et mieux comprendre les modèles économiques possibles et favorables à la diffusion des low-tech. Nous irons par exemple à la rencontre d’Aezeo dans le pays de Lorient qui forme à l’autonomie énergétique.

En parallèle, l’association développe un réseau d’antennes locales et de communautés afin de favoriser la création d’un maillage mondial permettant à chacun de se tourner vers la low-tech. Pour accompagner cette dynamique, l’association développe également des outils collaboratifs comme un annuaire et un agenda de la low-tech.

Add your input to improve collaborative tools

For several years now, the Low-tech Lab community has observed and collected low-tech initiatives: events, databases and maps, documentary resources… it’s all here.

Seek and you shall find, but above all, contribute because these tools are open to all!

Support the Low-tech Lab

Donate

The Low-tech Lab is a French non-profit general interest organisation. You can support it by making a donation.

Become a partner

Do you want to support the Low-tech Lab actively and take part in the low-tech movement?

Partners

Région Bretagne
Ville de Boulogne-Billancourt
Picture Organic Clothing
Fondation Schneider Electric