[LOW-TECH EXPLORER] Nouvelles d'Inspeer depuis la côte espagnole

Interview

Date de publication : 11 mars 2022
Auteur.e.s : Diane et Théo d’Inspeer, Lucile Henriot
Lieu : Concarneau

Programme Low-tech Explorer #

En bas de chez vous, ou un peu plus loin, de très nombreuses initiatives low-tech attendent d’être mises en lumière ! Alors, des aventuriers, vous, rejoignent le Programme Low-tech Explorers et partent explorer, référencer et documenter les modes de vie low-tech, sous l’aile du Low-tech Lab.

Interview Inspeerante #

Aujourd’hui, nous avons échangé avec Diane et Théo, les Low-tech Explorer d’Inpseer, en direct d’Espagne ! Inspeer, une expédition reportage d’un an à la rencontre de ceux qui changent le monde, pour accélérer l’engagement des citoyens dans la transition écologique. Il.elle proposent le 1er parcours d’inspeer’action à l’innovation positive gratuit et ouvert à tous.

Parti.e.s à l’été 2021, il.elle ont entammé.e un voyage de plus de 12 000 km à vélo, en train et en bateau. La première étape de leur périple débute à travers un tour d’Europe à vélo. Ensuite, c’est un embarquement à la voile pour une transatlantique en novembre. Et pour un dernier coup de pédale en janvier 2023, c’est la remontée de l’Amérique à vélo !

Découvrez l’interview de Diane et Théo, leurs premières péripéties, leurs rencontres et leurs actions pour les low-tech depuis leur départ de Montauban !

depart
Sur le départ à Montauban © Inspeer

Comment se passe l’aventure depuis votre départ ? #

Après avoir travaillé sur ce projet pendant plus d’un an et demi, on vit un rêve éveillé !

Ce que nous aimons le plus c’est avant tout l’aspect humain de notre expédition car cette aventure est très riche de rencontres. Des rencontres avec les gens que nous croisons sur la route qui nous posent des questions, intrigués par nos vélos et nos sacoches. Des rencontres avec nos hôtes (on utilise Warmshower, même principe que le couch surfing pour la communauté cycliste) et surtout, des rencontres avec les porteurs de projets que nous rencontrons. Découvrir tout un tas de personnes bien intentionnées qui mettent leur savoir et leur créativité au service de la planète, ça boost le moral et donne beaucoup d’espoir en l’humanité !

Même si nous étions (très) loin d’être des experts dans le cyclisme, on s’est pris de passion pour le vélo. C’est très méditatif et ça met nos sens en éveil : on prend le temps de tout regarder, d’écouter, de sentir… Bref, on ne peut que recommander ce mode de déplacement, qui nous fait voir le voyage autrement !

Concernant notre “travail” et le parcours d’inspeer’action (parcours d’engagement pour citoyens en quête d’action) que proposons à notre audience, les 4 premiers mois nous ont permis de réaliser à quel point nous étions ambitieux dans la fréquence de publication de nos contenus. Lorsque l’on arrive chez l’habitant après une journée de vélo, c’est dur de se mettre derrière l’ordinateur pour faire du montage ou gérer la paperasse administrative ! C’est pour mieux s’organiser que nous nous avons pris une pause à Noël : notre site web et notre parcours utilisateur sont en train d’être mis à jour, nous avons trouvé un bénévole pour nous aider sur le montage de nos doses d’inspeer’action et une amie va s’occuper de la post-production des épisodes de notre web-série.

Pour résumer, on adore notre aventure ! On a repris la route le sourire aux lèvres, surexcités d’enfourcher nos vélos à nouveau, et d’ici mi-mars, notre parcours d’inspeer’action sera tout beau tout neuf pour permettre à des milliers de citoyens de devenir acteurs d’un monde meilleur.

bivouac-lever-de-soleil
Bivouac au lever du soleil © Inspeer

Votre découverte low-tech préférée / la plus aboutie ? #

C’est notre tout premier projet rencontré : la ferme de l’Eau à la Bouche ! C’est une ferme d’Aquaponie située dans le village de Pout (33). On a été émerveillés de voir tout ce qu’il était possible de produire sans aucun intrant chimique, avec très peu d’énergie nécessaire (seulement pour les pompes et l’ouverture de la serre). En plus d’offrir de très bons rendements, la serre (non-chauffée) permet de cultiver des variétés plus exotiques que nous n’avons pas l’habitude d’avoir dans nos assiettes hivernales. On a questionné Pierre (un des fondateurs) sur sa vision initiale du projet. Lui et son équipe souhaitaient nourrir tout un village (environ 300 personnes) en proposant des paniers légumes. Ils se sont rendu compte de la complexité de servir des particuliers (saisonnalité et redondance des produits, clients parfois peu assidus etc.). Ils se sont donc tournés vers la restauration plutôt haut de gamme en desservant les restaurants environnants. Ils continuent de perfectionner leur cercle vertueux poissons-végétaux et un grand agrandissement de la ferme est à venir.

vue-ferme_photo-dlalb
Ferme de l'Eau à la Bouche © Inspeer
recolte-fleurs
Récolte de fleurs © Inspeer
poireautage
Poireautage © Inspeer
theo-cuisine-legumes
Cuisine des légumes © Inspeer

Votre voyage a-t-il changé votre façon d’appréhender le monde ? #

Oui ! L’utilisation de plateformes collaboratives (comme Warmshower) a renforcé notre foi en l’humain, en la générosité et l’accueil de l’autre, même en temps de covid. On a été très agréablement surpris par la gentillesse et l’ouverture d’esprit des gens que l’on croise / qui nous accueillent. Le fait de voyager à vélo n’y est probablement pas étranger. Voyager à vélo invite aussi à adopter un mode de vie minimaliste - ce qui nous a fait réaliser que nous n’avons pas besoin de grand chose pour être heureux, en voyage comme dans la vie de tous les jours ! Et définitivement, ce mode de déplacement nous a donné à réfléchir sur notre rapport au temps. Sortir de notre tourbillon habituel du “tout, tout de suite et plus vite”, pour une appréciation de chaque instant et chaque rencontre, un kilomètre après l’autre.

img_5023
Diane et Théo © Inspeer

La prochaine escale ? #

Nous sommes actuellement au pays-basque espagnol où nous longeons la côte nord de l’Espagne pour rejoindre St Jacques de Compostelle avant de descendre vers Lisbonne. Prochains pays : Italie, Pays-Bas, Allemagne, Danemark et Suède avant de traverser l’Atlantique à la voile en octobre / novembre prochain.

foret-lumiere
En forêt © Inspeer

Un conseil pour des personnes qui voudraient se lancer ou vous rejoindre ? #

Pour se lancer en tant que Low-tech Explorer

Tenter sa chance vs prendre le risque. La vie c’est un peu comme le loto, 100% des gagnants ont tenté leur chance !
Faire ce que l’on est. C’est en faisant ce qui nous fait vibrer vraiment que l’on révèle nos plus grands talents et que l’on soulève des montagnes !

Pour rejoindre Inspeer

Notre parcours d’inspeer’action va reprendre du service d’ici la mi-mars, en attendant, vous pouvez toujours vous inscrire, nous vous contacterons sous peu. Vous pouvez aussi suivre nos aventures sur les réseaux sociaux.

Aider Inspeer

On est toujours à la recherche de pépites qui seraient tentées de nous prêter main forte dans nos missions du quotidien :

  • Dans le sourcing d’innovations positives
  • Dans le montage vidéo
  • Dans les relations avec les universités

N’hésitez-pas à nous contacter si vous avez envie d’ajouter une pierre à l’édifice d’Inspeer !

img_2371
Bon vent ! © Inspeer

Add your input to improve collaborative tools

For several years now, the Low-tech Lab community has observed and collected low-tech initiatives: events, databases and maps, documentary resources… it’s all here.

Seek and you shall find, but above all, contribute because these tools are open to all!

Support the Low-tech Lab

Donate

The Low-tech Lab is a French non-profit general interest organisation. You can support it by making a donation.

Become a partner

Do you want to support the Low-tech Lab actively and take part in the low-tech movement?

Partners

Région Bretagne
Ville de Boulogne-Billancourt
Picture Organic Clothing
Fondation Schneider Electric